Agenda
31 octobre 2016
0
Bal-trap de Xavier DURRINGER
16 août 2017

Les deux facettes de Marivaux

Affiche Marivaux
LES DEUX FACETTES DE MARIVAUX
Le legs et Les acteurs de bonne foi
Dans Le Legs, le Marquis est face à un dilemme: s’il épouse Hortense, il recevra son legs intact. S’il ne l’épouse pas, il devra la dédommager de deux cent mille francs. Hortense n’aime pas le Marquis, mais aime le Chevalier désargenté. Quant au Marquis, il aime la Comtesse, mais peine à se déclarer… A quel point l’argent modifie-t-il les relations amoureuses? Peut-on parier sur l’amour?
Dans ce bijou du théâtre dans le théâtre, Les acteurs de bonne foi (1757), Madame Hamelin demande à son valet Merlin de présenter une comédie afin de divertir la future belle-mère de son neveu. Le valet se lance alors dans un impromptu le mettant en scène avec un jardinier et deux servantes, s’amusant à unir différemment les couples qu’ils forment en réalité.
Un court entracte est prévu entre les deux pièces.
MARIVAUX (1688-1763)
Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux naît à Paris, dans une famille de petite noblesse.
En 1714, il prend parti pour les Modernes dans la querelle contre les Anciens.
Il connaît un premier succès théâtral avec Arlequin poli par l’amour en 1720. Impressionné par les Comédiens italiens, il travaille avec eux sur plusieurs pièces.
Il se tourne vers la comédie philosophique, pour laquelle il a recours à des cadres utopiques : c’est l’époque de L’île des esclaves en 1725, ou encore de La Nouvelle Colonie en 1729.
Par la suite Marivaux va renouveler la comédie au théâtre, avec des pièces comme Le jeu de l’amour et du hasard (1730),
Le legs (1736), Les fausses confidences (1737).
Marivaux laisse une œuvre considérable, composée de romans, de feuilletons, mais surtout de nombreuses pièces de théâtre. Son nom a donné naissance au verbe marivauder, qui signifie échanger des propos galants et d’une grande finesse, afin de séduire quelqu’un.
De même, le dramaturge a beaucoup exploité les ressorts du mensonge, des jeux de masques entre les personnages, avec une telle subtilité que Voltaire écrira : « Il pèse des œufs de mouche dans une balance en toile d’araignée ».

Avec: Olivia Descamps, Mounia Djenidi, Sébastien Favre, Sullivan Guyot, Bénédicte Hoarau, Daniel Houriez, Isabelle Le Faucheur, François Macé, Delphine Marion, Marie Thouvenot.

Scénographie et direction d’acteurs de Didier Merlo et Costumes de Françoise Prévost

 
Réservations: 02 97 46 67 47

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *